Offcanvas Section

Ce menu s'active suivant la taille de votre écran.

« Une sagesse ancienne pour un monde nouveau »
Lecture du mois

le Temple du Cœur

Ce mois-ci, nous vous proposons de lire un extrait du livre « Le Temple du Cœur », publié par la Diffusion Rosicrucienne. Il a été écrit par Louis-Claude de Saint-Martin



Le Temple du Cœur
TRAITÉ SUR L’ADMIRATION

J’ai cru que ce serait rendre un service à mes semblables que de fixer leurs regards sur un trésor abondant qui est sous leur main, qui peut procurer des lumières à leur intelligence et des jouissances à leur être essentiel : en un mot sur l’admiration.

Ce n’est pas sans avoir éprouvé de violents combats que je me suis livré à cette entreprise. L’idée de son inutilité est venue souvent enchaîner ma plume ; la crainte de profaner des vérités respectables en les publiant m’a quelquefois arrêté ; enfin des difficultés de situation se sont efforcées de grossir les obstacles à mes yeux. Mais j’ai senti aussi que ce serait molester l’ennemi de la lumière, que de la répandre ; j’ai senti que des esprits de paix et de désir pourraient profiter de ces lumières et me dédommager de ceux qui n’en profiteraient pas ; j’ai senti que, quant aux difficultés de situation, c’était à nous de les éviter si cela nous était permis, ou de les vaincre, si nous ne pouvions pas les éviter : et je me suis lancé dans la carrière.

Ce trésor abondant qui est si près de nous et dont nous verrons successivement sortir de puissantes merveilles, consiste dans une vérité simple et commune en apparence, mais dont jusqu’à présent, on n’a point assez considéré la valeur. Voici cette vérité à la fois vaste et simple, à la fois sublime et commune et qui est en même temps le texte et le germe de tout ce qui sera exposé dans cet ouvrage :

L’âme de l’homme ne peut vivre que d’admiration.

Sous quelque rapport que l’on considère l’homme, on ne trouvera rien en lui qui ne soit un témoignage en faveur de cet axiome. L’homme qui se nourrit de vérités n’est heureux que parce qu’il y trouve de quoi admirer : l’homme qui aime n’est dans un amour vrai qu’autant qu’il peut réellement admirer ce qu’il aime : l’homme même qui se trompe, soit dans ses lumières, soit dans son amour, admire encore, quoique son admiration soit fragile et passagère comme les objets illusoires auxquels il avait imprudemment livré son cœur et son esprit ; enfin lorsque l’homme n’admire pas, il est vide et nul : il est comme plongé dans un sommeil épais et ténébreux.

Si telle est la manière d’être constitutive de l’homme, nous devons croire que notre nature ne nous aurait pas formés avec un besoin aussi universel et aussi impérieux, si elle n’avait pas en même temps pourvu aux moyens de le satisfaire ; elle ne peut pas être moins sage et moins féconde que les autres mères qui toutes peuvent fournir abondamment à leurs enfants toutes les subsistances dont leur loi les rend avides.

Mais ce qui est également certain, c’est que nous n’admirons les choses qu’autant qu’elles sont au-dessus de nous. Les plus grandes merveilles cessent de nous subjuguer dès l’instant qu’elles cessent de nous surprendre et nous pouvons même ajouter d’avance, que ces mêmes merveilles cessent de contribuer à nos plaisirs, dès l’instant où elles cessent de nous subjuguer, tant il est vrai qu’il n’y a pour nous qu’une alternative, celle de la pénurie ou d’une admiration qui nous domine.

(…) Fin de l'extrait

Rose-Croix

Reconnu d'utilité publique dans plusieurs pays en raison notamment de sa contribution à la culture, à l'éducation et à la paix, l'Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix est une Fraternité mixte, sans distinction de nationalité, de classe sociale ou de religion.
Site officiel :
Rose-Croix.org

Citation de la semaine

« Que ce soit sur le plan matériel ou spirituel, il faut partir du principe que tout arrive en son temps, au moment où nous sommes prêts à en bénéficier pleinement et à en tirer les leçons les plus utiles à notre évolution intérieure. C’est en cela qu’il faut savoir être patient et confiant. »
L’idéal éthique des Rose-Croix